Les standards de la finance se penchent sur les finances du Standard!

Décidément, les pauvres supporters n’ont pas fini de se faire mal au portefeuille de leur club favori!

Hier, c’était Anderlecht et le transfert mirobolant de l’ami Bousoufa!
Tant pis pour le championnat, raté au prix d’une tirelire renflouée par un deal qui a fait sans doute plaisir au sponsor local…(une banque…)

Aujourd’hui, c’est au tour du Standard, d’être l’objet des convoitises d’un groupe néerlandais « Value 8″.

Les supporters – on devrait dire, vue la tournure des événements : des stakeholders – ont marqué leur mécontentement!

On va donc devoir s’inquiéter : les Milquet, Javaux, Renders, et autre Dardenne vont, si çà tombe, devoir se mettre au goût du fromage de Gouda et au jenièvre d’Outre Moerdijk, eux qui pour ne pas se départir de leur popularité, ont la tendance à garnir de leur présence les tribunes du quasi dernier club wallon de la première division. (On sait pas d’ailleurs pas s’ils aiment le foot et l’ « a »moralité du milieu, mais la visibilité çà on est sûr!)

L’opération de rachat « Value 8″ – qu’elle aie lieu ou pas – c’est l’extrapolation au monde footbalistique de ce qui se passe dans le milieu des grandes entreprises : on achète, on vend, on fait des plus-values, on démantèle; bientôt on délocalisera (…au PaysBas?), voire plus simplement, on vendra la boutique au club concurrent direct pour lui laisser le champs libre en coupe d’Europe. Cela s’appelle de la « stratégie et de la vision long terme » pouvant s’accompagner le cas échéant de « add value » sans trop savoir pour qui.

Finalement le capitalisme, ce doit être cela le vrai sport d’aujourd’hui!
Standard & Poor’s- avec un nom pareil et l’attrait qu’ils semblent accorder depuis peu à notre pays- ne devraient-ils pas se sentir aussi concernés?

PS : votre serviteur cherche décodeurs VOO, Telenet et Belgacom, et plus si affinité.

La libéralisation, c’est quand même un gros cadeau pour le consommateur: au lieu de choisir un seul opérateur- le moins cher -, on est obligé d’en payer 3 pour regarder le foot! C’est pas finement joué tout çà?

Assembl’Âge reçoit le Prix fédéral de lutte contre la pauvreté 2011

Pour la région Bruxelloise, c’est l’asbl Assembl’Âge qui a reçu ce prix.

Assembl’âges organise des activités intergénérationnelles qui s’adressent aux secteurs de la Petite Enfance, de la Jeunesse, de la Famille, de l’Enseignement et du Troisième et du Quatrième âges dans toute la Belgique. À travers une série d’initiatives (rencontres enfants-adultes, alphabétisation, activités extrascolaires…), l’association donne ainsi l’occasion à des personnes d’âges diversifiés issues de milieux modestes (personnes âgées isolées ou résidant en maison de repos, enfants fréquentant les garderies scolaires pendant de longues périodes…) de se rencontrer autour d’objectifs communs, de se former, de créer des solidarités entre elles, etc.

Bravo et toutes nos félicitations à cette asbl située à Berchem-Sainte-Agathe
illustration

A lire aussi :

http://www.mi-is.be/be-fr/politique-de-lutte-contre-la-pauvrete/le-prix-federal-de-lutte-contre-la-pauvrete-2011

http://www.assemblages-asbl.be/

Repas à domicile : le CPAS améliore son offre …et s’offre les services d’un « mystery shopper »

Le CPAS de Berchem-Sainte-Agathe essaie à tout moment de garantir une qualité optimale des services à rendre à la population. C’est dans ce cadre que depuis le le mois de mai, la préparation et la livraison des repas à domicile ont été confiés à un service traiteur qui a déjà fait ses preuves dans d’autres CPAS.Ce nouveau dispositif doit permettre de garantir une meilleure continuité des services et également une livraison de repas 7 jours su 7, ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent.
En effet, les repas du Week-End ne seront plus livrés le vendredi mais bien le samedi et le dimanche en fonction de la commande faite par le client.

Pendant la période de lancement de cette nouvelle formule, le CPAS a prévu un système d’évaluation quotidienne .

Plus original encore, et pour s’assurer le contrôle de qualité : le CPAS s’est adjoint les services d’un » mystery shopper », en la personne d’une habitante désignée au sort. Cette personne bénéficiant des repas et du service du traiteur, rapportera et effectuera différents tests de qualité…à l’insu du prestataire de services!

A noter enfin que différentes clauses du cahier des charges prévoient l’obligation pour le fournisseur de recourir à tout à la fois des produits de type « bio » ou de type « fair trade ».

Pour rappel enfin, le service des Repas à Domicile est accessible à tous les Berchemois.
Le prix maximum est fixé à un plafond de 5,80 € et varie après une enquête facultative sur les revenus.

S’adresser au CPAS : M.PETRE ( 02/482 13 05) ou Mme CLAIS (02/482 13 35)

Coup de pouce au Mouvement Altéo, Berchem

Altéo,mouvement d’éducation permanente reconnu par la Communauté française crée une nouvelle section à Berchem-Sainte-Agathe.
Le mouvement s’adresse à toutes les personnes malades, moins valides ou handicapées en recherche tout à la fois d’activité de loisirs mais aussi d’action citoyenne à Berchem.

Le groupe se réunira régulièrement au Centre Culturel « Le Fourquet ».
Parmi les activités proposées: de nombreux ateliers de loisirs et de bricolage.

Contacts:

ALTEO
illustrationBd Anspach,111-115
1000 Bruxelles
Tél : 02/501 58 16
Mail : alteo.bruxelles@mc.be
www.alteo.be

Alteo était présent au « Carrefour des Générations »
illustration

Bientôt une nouvelle crèche à Berchem?

Ce n’est certes pas mon ami Marc Vande Weyer(LBR), échevin de la Jeunesse, de la Famille de la Petite Enfance et de la Parentalité qui le démentira ; devant une démographie en progression à Berchem-Sainte-Agathe, le manque de places d’accueil en crèche se fera de plus en plus sentir, même si de nombreuses places ont déjà pu être créées à son initiative en cours de législature. (Les Marmots, les P ‘tits Loups)

Soucieux de rencontrer à la fois les besoins de leur personnel autant que ceux de leurs usagers, le CPAS et Valida réfléchissent ensemble avec la Commune à la création d’une structure innovante en matière d’accueil pour la petite enfance.
Pour le CPAS, l’offre de nouvelles place permet notamment de soulager certaines familles en difficulté temporaire.

Cette synergie « Commune, CPAS, Valida » confirme en tout cas la volonté de mieux répondre aux besoins exprimés par les jeunes familles qui résident dans notre commune.
Un projet « à suivre » sur ce site et à concrétiser rapidement.

CPAS Bruxellois : confirmation des tendances

De 2004 à 2010, les dotations des Communes Bruxelloises à leur CPAS ont crû de manière continue jusqu’à 44 %, preuve que la région Bruxelloise demeure confrontée à une paupérisation croissante de sa population bien plus marquée que dans les autres grandes villes du pays.

Car sur les 3 dernières années ce sont bien les postes de « Revenu d’intégration » et « Centre secourant » qui ont explosé, confirmant à la fois les effets en 2009 et en 2010 de la crise financière et du nombre croissant de demandeurs d’asile.F
On rappellera au passage que si l’Etat fédéral est appelé à prendre en charge la plus grosse partie des aides financières octroyées via les CPAS, il ne prend pas en compte les charges de plus en plus élevées relatives au travail et à la charge administratives liées aux situations auxquelles les CPAS sont de plus en plus confrontés.
En ce sens, l’étude permet de constater que les charges de fonctionnement , de personnel et les charges financières restent stables, preuve de la bonne egstion et de l’efficience des CPAS Bruxellois.

Par rapport à 2009, la croissance globale des dépenses a été de 9% pour la Région.

Mais un autre phénomène que fait observer l’étude, est la dualisation qui s’opére entre les CPAS du Sud-Est de Bruxelles et les autres CPAS.
De 11,5 % de croissance des dépenses pour les CPAS de la zone du Canal, les CPAS du Sud-Est n’affichent eux qu’une croissance de 2,7 %

Ainsi la dépense des CPAS par habitant en 2010 (budget) est de 794 € pour l’ensemble de la région alors qu’il est de …467 € pour les CPAS du Sud Est, un écart qui ne va qu’en s’agrandissant.

Et Berchem dans tout çà?

Dans l’étude Dexia, le CPAS de Berchem-Sainte-Agathe est classé et comparé avec les autres CPAS du « Nord Ouest ».(Evere, Jette, Ganshoren,Koekelberg)
En 2010, les dépenses des CPAS du Nord-Ouest s’élevaient à 582 € par habitant. Le pourcentage de croissance par rapport à 2009 était de 3,7 %

La situation de paupérisation de Bruxelles est en tout cas un élément à considérer dans le cadre des négociation fédérales actuelles.
Un examen approfondi montre en tout cas aussi que la croissance des revenus à Bruxelles-Capitale entre 1994 et 2007 a largement été inférieure aux autres régions et grandes villes du pays…(à l’exception de Charleroi…!)

Cette croissance, basée sur une étude des revenus imposables par habitants, était de 47,24 % pour Bruxelles, alors qu’elle a été de 66,09% pour la même période pour l’ensemble du pays.

Jeunes et emploi : une nouvelle circulaire importante

Le Gouvernement Régional a approuvé la circulaire régionale relative à l’engagement de jeunes stagiaires issus des établissements bruxellois d’Enseignement et de Formation en Alternance au sein des communes de la Région de Bruxelles-Capitale.

Les CEFA, anciennement Centre d’Enseignement à Horaire Réduit, furent créés il y un pu plus de 20 ans en vue de répondre aux problèmes liés au décrochage scolaire, c-à-d celui des jeunes refusant l’école ou l’ayant quittée prématurément.

Aujourd’hui les CEFA sont devenus des dispositifs d’enseignement primordiaux alliant un apprentissage scolaire basé sur l’alternance de la formation théorique et professionnelle avec l’exercice d’un travail.

La difficulté du marché de l’emploi fait que les postes auxquels les jeunes peuvent accéder au cours de leur parcours scolaire sont relativement difficiles à décrocher; d’autant que ces postes exigent également un encadrement important de la part de l’entreprise d’accueil, puisque le jeune y est sensé surtout exercer l’apprentissage d’un métier.

Que les communes puissent désormais créer et encadrer de tels postes est donc une bonne nouvelle.

Dans le cadre d’une politique d’insertion des jeunes, je ne manquerai pas d’interpeller la Commune de Berchem afin qu’elle puisse participer activement à ce dispositif.

Lire plus : http://www.enseignement.be/index.php?page=23820

Agenda 21 : c’est bien parti!

Cette fois, c’est bien parti.
illustrationLe CPAS a passé une convention avec l’IBGE en vue de disposer d’une parcelle au jardin du Vieux Poirier.

Objectif : la création d’un potager biologique à caractère social.

Le projet démarrera cette année le 15 juin avec les premières semailles …réalisées par une équipe de personnes en réinsertion sociale au CPAS.
En effet, le projet est appelé à se développer autour et avec l’objectif de réinsertion sociale et professionnelle , notamment lors de la mise au travail et la formation de personnes en perte de statut. (Article 60)

L’activité sera supervisée par une conseillère récemment engagées pour la mise en place de l’Agenda 21 pour lequel le CPAS a reçu une subvention de 50.000 € dans le cadre de sa reconnaissance à l’Agenda 21. (voir plus avant dans ce site- article du 17/03)

L’accent sera également mis à terme sur la participation d’un maximum de personnes du CPAS.
De nombreuses animations ponctueront ainsi le développement l’entretien de ce nouveau potager.
Effectivement, des pensionnaires de la Maison de Repos ont déjà exprimé leur volonté de participer aussi à cette initiative pour accompagner les jeunes en formation et se donner avec eux aux joies retrouvées du jardinage. L’inter-générationnel n’est donc pas loin non plus de ce projet!

Cf.fiche descriptive du projet
Lien vers le fichier pdf annexé

NB : Les Jardins du Vieux Poirier se trouvent au coin de la rue de Dilbeek et de la rue des Cerisiers, le long de la promenade Verte. Un lieu à découvrir absolument.

La Cité Joyeuse en fête..

C’est avec plaisir que je relaie l’information.
La Cité Joyeuse (plus souvent connue comme Le Foyer des Orphelins) et le Centre Arnaud Fraiteur organisent leur Fancy Fair annuelle le 24 juin prochain dés 16h30.

Ce projet à dimension sociale importante fêtera son centième anniversaire en 2014.

La Cité Joyeuse est à 2 pas de notre Commune, et mérite bien un peu de curiosité et surtout de solidarité!

Voir aussi sur www.lacitejoyeuse.be